Les news du retrogaming sur le web ou ailleurs, une info cool à partager ? Un évènement à recommander ? Ça se passe par ici ! Vous pouvez aussi tenir l'actualité de votre site ou blog.
#405052 par Lord Paddle
01 Oct 2017, 22:08
Moi j'ai bien connu WEIRD DREAMS mais je l'avais sur l'Atari ST. Je crois que c'est le jeu le plus difficile et le plus zarbi que j'ai pu voir à l'époque ! J'arrivais à peine à passer les fleurs carnivores dans ce putain de jardin (en évitant la tondeuse qui finissait par me broyer une fois sur deux : tain, c'était méga gore pour un jeu de cette période !) que je me faisais systématiquement buter par cette petite connasse avec son ballon carnivore et son couteau façon Jason Voorhees ! C'est que plus tard que j'ai compris qu'il fallait rattraper le ballon et lui renvoyer correctement...et je ne parlerai même pas du niveau dans le désert avec les poissons qui volent et ces fichues statues à deux pattes. Le monde du cauchemar était génialement représenté mais le jeu était atrocement dur et la maniabilité était vraiment à chier (le perso était super leeeeeeeeeeeeeeeeent !!!).

Sinon, le plus beau jeu que j'ai eu sur l'Atari ST ça reste WINGS OF DEATH, mon shmup préféré sur cette bécane, avec X-OUT...
#405060 par Yo Riso Retrogaming
02 Oct 2017, 01:16
Et ouais l'Amiga m'a fait tarder avant de me décider à prendre une "Super Nes" seulement en 93, et pour continuer à préférer jouer sur mon 500 au final...;)

Tu sais quoi "Lord Paddle", je sens que ma vidéo va enflammer la section commentaire de ma chaîne, tant mieux c'est trop calme à mon goût xD
Si tu aimes les shmup sur ST c'est normal que tu accroches sur le travail de Thalion, c'était les seuls dev à utiliser les capacités des STe ;)
#405909 par Lord Paddle
18 Oct 2017, 08:53
Je reviens avec un nouveau titre qui n'a jamais été édité sur Amiga :

THE LAST STARSHIP, de Impressions, qui devait sortir sur Amiga et Atari ST en 1990.
Quel dommage, comme pour EUTANASIA et TENTACLE, ça avait l'air très prometteur,
mais on trouve très peu d'infos à ce sujet : un article dans Generation 4 en parle,
et sur le site de Hall of Light, on trouve une fiche :

http://hol.abime.net/5280

A rajouter dans la liste des shmups inédits de l'amiga : ATROPHY !

https://www.youtube.com/watch?v=FD6vTCdVSbA

Quel dommage, encore une fois, ça avait l'air bien cool, avec cette bande son électro-funky kitsch ! :D

Sinon il y a aussi STANDARD DEVIATION, un shoot de l'Amiga prévu initialement en 1994
et qui a été abandonné avant de sortir enfin cette année :

http://mag.mo5.com/actu/111471/standard ... -retrouve/

Une grande nouvelle ! Le jeu rappelle PROJECT-X (le look du vaisseau me fait penser surtout à ARMALYTE),
mais il a l'air bien cool ! Si ça pouvait donner des idées aux éditeurs et aux concepteurs de LIGHT QUEST,
EUTANASIA, SHENANDOAH ou TENTACLE, ça serait géant !!!
#406013 par Lord Paddle
21 Oct 2017, 11:12
Cela semble devenir une mode en ce moment :
l'année dernière, SHENANDOAH, ce fameux shoot d'Amiga prévu en 1993 par les quatre suédois de Modesty vient enfin de voir le jour par le biais de Steam en 2016 !
Le projet a été terminé par l'un des anciens membres de l'équipe et remis au goût du jour. Il s'appelle maintenant 1993 SPACE MACHINE. Plus d'infos par ici :

https://www.gamekult.com/actualite/23-a ... 61489.html
#406126 par Goldlink
25 Oct 2017, 10:08
SHENANDOAH est vraiment excellent ! Mais j'ai lu l'avis d'un ignare sur Steam qui n'a apparemment pas compris que le jeu a été fait y'a 25 ans et qui n'a pas saisi la beauté de l'Amiga... ^^

Le jeu est une Ode aux vieux Schmups... mais il faut vraiment etre fan du genre pour passer du temps sur ses graphismes rétro ( pas forcément dans le bon sens). je ne peux pas recommander ce jeu
#407739 par Yo Riso Retrogaming
28 Nov 2017, 18:05
Dernier Génération Amiga en date, vous vous souvenez sûrement de Blue Byte !? Great Court, Pro Tennis, etc...Mais ce studio n’a pas fait que des jeux de tennis, en fait il est surtout connu pour ses jeux de stratégie, on se rappelle des excellents Battle Isle et Historyline, mais aujourd’hui on s’intéresse au premier épisode d’une très longue saga qui perdure jusqu’à aujourd’hui. Et je veux bien sûr parler de The Settlers. Bon entre temps Blue Byte, qui, à l’époque était édité par Ubi Soft, pour une partie de ses premiers jeux, a fini par être racheté par ce dernier, mais peu importe. 

Sous ses faux airs de jeu stratégie temps réel façon god game, et, dans une certaine mesure s’inspirant aussi de Little Computer People, et bien il semblerait que The Settlers soit en fin de compte un City-builder. En fait disons plutôt qu’à sa sortie, le jeu ne ressemblait à aucun autre, et j’irai plus loin en disant qu’il représente surtout l’antithèse des RTS. Là où le nombre de clics à la minute est fondamental pour l’obtention de la victoire, ici dans The Settlers on joue un peu plus plan plan, mais ça n’en est pas moins jouissif comme vous allez pouvoir le constater.

Review Generation Amiga [ 1993 | The Settlers ]
http://www.youtube.com/watch?v=yBopqyRUwRY
#410427 par Yo Riso Retrogaming
27 Jan 2018, 08:43
Exile fait instantanément penser à des jeux basés sur la gravité, comme par exemple Thrust. Et c’est normal, l'un des deux developpeurs d'Exile n'était autre que feu Jeremy Smith, le créateur de Thrust justement, mais ce n’est pas le premier jeu basé sur ce système de propulsion, Space Taxi et Gravitar en sont d’autres représentants, sans oublier bien sûr le tout premier, Lunar Lander. Mais dans Exile on abandonne les vaisseaux, taxis et autres alunisseurs pour un spationaute, mais bipède ou pas, loin d’être en présence d'un jeu de plateforme, ce héros de jeu d’action aventure reste taillé pour les shmup multidirectionnel.

Génération Amiga - Exile
http://www.youtube.com/watch?v=oWr8MZwyxv8

Exile est sorti en 1988 sur BBC Micro, l’ordinateur personnel anglais d’Acorn, c’était le leader du secteur scolaire, un peu à l’image de Thomson chez nous, ainsi comme nous les sujets de sa Majesté expérimentaient les joies de l’informatique pour tous, et ce sont en quelques sortes deux étudiants issues de cette génération qui vont offrir son meilleur titre au beeb, c’est l’autre petit nom du BBC Micro. Conçu en assembleur, Exile pousse la machine dans ses derniers retranchements. Ces concepteurs Peter J.M. Irvin et Jeremy C. Smith ne sont pas à leur premier coup d’essai, Peter avait créé Starship Command d'Acornsoft en 83 et Jeremy c’était Thrust en 86, un jeu reprenant le principe de pilotage de Gravitar sorti en 84 et lui même inspiré de Lunar Lander, et de leur collaboration va naître un des plus brillants jeux de tout les temps ou tout du moins des années 80.

Mais Exile c’est quoi, disons que c’est un jeu d’action aventure à scrolling multidirectionnel dont l’accent est mis sur la réflexion, et ce par la résolution d’énigmes liées à la gravité, la masse et l’inertie, et tout ceci est rendu possible grâce à un moteur physique et de particules très élaboré pour l’époque.

Les limites du BBC Micro étant rapidement atteinte durant le développement, ça faisait quand même déjà 7 ans que la machine était en vente avec des 3 versions avec de plus en plus de RAM, mais les concepteurs ont dû quand même faire preuve d’ingéniosité pour compenser le manque de mémoire, et oui 64k en 1988 ça commençait à devenir compliqué, voyez ça comme un défi. Par exemple la map tout entière a été généré grâce à un algorithme spécifique permettant de n’occuper qu’une quantité de mémoire limitée. Ce n’est pas le seul tour de force des devs, ils ont inclus la parole, ce qui était une première sur BBC et ils ont aussi élaboré une intelligence artificielle pour la faune très développée, elle était basée entre autre sur la propagation du son, le champs de vision des créatures sauvages et ces bestioles garde même le souvenir du lieu de votre dernière rencontre, en gros les ennemis sont susceptibles de vous suivre à travers toute la map, on est loin des simples monstres se déplaçant façon essuis glaces, on a droit à du singe radioactif, des oiseaux perforants, des abeilles en plein rush et sans parler des plantes et autres menaces mécaniques . Autre point non négligeable du développement, la lutte contre le piratage, on a donc droit à un système de cryptage lié à l’horloge interne de la machine, que je vais éviter de vous expliquer puisque je n’y comprend rien mais le second stratagème anti-copie est peut être pas moins intéressant, il fallait au début du jeu entrer une phrase issue de la nouvelle qui servait d’exposition au jeu, c’était un procédé fréquent pour exposer le background, en plus de tenter de décourager le piratage il donnait des indices sur les menaces susceptibles d’être rencontrées ingame.

Concernant l’intrigue vous êtes Mike Finn et vous recevez l’ordre de secourir une équipe parti enquêter sur la planète Phoebus, les membres de cet “Task force” devaient appréhender un scientifique hors-la-loi en exil d’où le titre du jeu , cet énergumène s’appelle Triax, et avec un nom pareil ce ne peut être qu’un gros connard et comme en plus le chef de l’équipe disparu est votre ancien instructeur, vous en faites une affaire personnelle. Mais vous savez quoi à peine arrivé ce généticien aux multiples crimes contre l’humanité vous subtilise une pièce de votre système de pilotage, une raison de plus de s’occuper de son cas. Et ce ne sera pas une mince affaire tellement le jeu est difficile à finir, j’avais pour ma part très rapidement abandonné à l’époque, et ce n’est qu’à la faveur de cette review que j’ai enfin réalisé à quel point j’étais passé à côté d’un chef d’oeuvre. J’ai d’ailleurs préféré jouer à la première version sorti sur amiga 500 plutôt qu’à la version AGA et CD32, ces dernières sont évidemment beaucoup plus belles mais le héros et les décors étant deux fois plus gros, on passe plus son temps à se taper dans les murs qu’à avancer, après libre à vous d’essayer la version qui vous chante, et au passage celle du ST est un peu mieux optimisé que celle de l’amiga 500, mais chuuut…

Alors quels sont les moyens mis à votre disposition pour arriver à vos fins. Déjà pour vous déplacer si vous n’aviez pas encore remarqué vous disposez d’un jet-pack et petit conseil si par exemple vous voulez qu’il marche de façon optimum prenez soin d’éviter les champignons, leur spores risqueraient d’obstruer les réacteurs. Alors comme la planète Phoebus est inhospitalière il est de bon ton de trouver rapidement les 4 armes différentes qui traînent dans les parages, pistolaser, lance rocket, rayon glaçant et plasma, et pour vous défendre le système de visée vous permet de tirer dans absolument toutes les directions ce qui selon moi n’est pas très fréquent pour l’époque. Si vous trouvez un objet, vous pouvez le prendre, le jeter, le poser ou le stocker pour plus tard.

Dernière feature intéressante et primordiale pour finir le jeu, la téléportation, en fait c’est un peu un système de checkpoint à la volée qui offre la possibilité de résoudre tout un tas de puzzle. N’oublions pas non plus l’intérêt du moteur physique qui autorise par exemple d’éteindre un feu avec de l’eau, encore faut il trouver une contenant, autre cas plutôt malin, si un vent violent venant du bas vous empêche d’avancer, essayez de porter un objet lourd, je dis ça je dis rien. En tout cas il y a souvent plusieurs façons de résoudre un problème, on a droit à une map plutôt imposante et le sentiment de liberté est au rendez vous. Ce metroidvania avant l’heure est sans conteste un titre qu’il faut avoir essayé au moins une fois dans sa vie.
#410472 par Bouli
28 Jan 2018, 11:00
Tu es un passionné toi. C'est un plaisir de te lire et de t'écouter sur ces sujets.
Et c'est un joueur sur Atari ST qui te dit ça en plus :)
#410498 par Lord Paddle
28 Jan 2018, 20:07
Excellente analyse bravo ! Je connais un peu EXILE et surtout THRUST, je me souviens que dans le même genre il y avait aussi ZARATHUSTRA et il me semble me souvenir que SOLAR JETMAN reprenait ce concept de gravité sur NES. Mais j'ai toujours trouvé ces jeux très difficiles à cause justement de la contrainte de la gravité...
#410500 par Lord Paddle
28 Jan 2018, 20:12
Pendant que j'y suis Yo Riso, connais-tu le shoot'em up POWDER sur Amiga (1995) ? Je devais l'enregistrer en entier pour ma vidéo sur les shoot'em up mais je n'ai pas réussi à dépasser le second niveau. Je vais être obligé d'utiliser des cheats mais je n'en ai pas trouvé...dans le même genre, j'ai calé sur les derniers niveaux de ILYAD, un shoot français super difficile (pléonasme ?).

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités