Page 1 sur 3

Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 24 Jan 2016, 02:00
par Gunpei
Ce topic sera dédié à présenter mes collections de… séries préférées tout simplement.


Metroid :


La découverte de Metroid fut faite en 91 avec Return of Samus en version Jap. Pensant avoir à faire à un banal jeu de plateforme à la Megaman, je compris assez rapidement qu'il n'en était rien. A ce jour il reste un de mes épisodes préférés juste derrière le troisième épisode (voir même à égalité). Concernant celui-ci, j'ai surtout le souvenir d'une nuit blanche avec un pote pour le terminer après 3 jours de location de la version Us... et sans guide.
La curiosité m'a amené à faire par la suite le premier épisode qui ne m'avait pas laisser un souvenir mémorable sur le coup... il aura fallu plus de quinze ans pour me rendre compte de la véritable qualité de celui-ci.
Le Prime est quant à lui une surprise totale. Retro Studio réussi l'impossible en conservant la maniabilité et les mécanismes 2D dans un univers 3D.
Echoes ou l'épisode 1.5, a un rythme plus lent ainsi qu'une difficulté accrue comparé au Prime, mais il s'en sort plutôt bien. Un épisode qui se mérite.
Other M reste sympa à faire malgré des scènes un peu sirupeuse et un final surprenant.
Metroid Fusion est un épisode bien réalisé faisant suite à Super Metroid, mais trop narratif et frustrant de ne pas retourner sur Sr388 après l'intro. Puis le boss final... qui arrive comme un cheveu dans la soupe.
Le Zero est juste parfait à mon sens : un bel hommage à l'épisode de la Nes.

A ce jour, seuls Hunters et Corruption n'ont pas été terminer. Hunter est le premier Metroid qui m'a vraiment déçu car il n'y a ni la progression de l'original, ni l'ambiance (en attendant l'épisode 3ds :facepalm: ) et Corruption par manque de temps.

Vivement un vrai cinquième épisode 2D!!!!

Image


Castlevania :

Voici une deuxième série que j'affectionne particulièrement.

Mon premier contact a été le deuxième épisode sur Gameboy en version japonaise. Ost de fou (il y a même du J. S. Bach), graphismes détaillés, pas trop difficile... simplement génial comme entrée en matière.

Simon's Quest fut le suivant quelques années après. Sachant que je l'avais terminé grâce aux passwords lu dans un Player One. Pour l'histoire, j'ai découvert cet épisode dans une émission de jeux vidéo en 1991 sur "Canal J" (Les Puces d'Arthur). Il s'agissait de la rubrique « astuce » durant laquelle l’animateur virtuelle divulguait des passages secrets dans un des manoirs. C'est véritablement le morceau Dwelling of Doom entendu dans cette émission qui m'aura donné envie d'y jouer.

Ensuite, ce fut Castlevania Adventure sur Gameboy... un bon en arrière. Poussif, pas mal de bugs d'affichages, très court... mais au final, j'ai aimé !

Une claque fut prise lors des premières parties de Super Castlevania chez un copain... et sans forcément l'apprécier à sa juste valeur. Ce fut un an plus tard, lorsque ce même copain me l'aura prêté, que je me rendrait compte des réelles qualités du jeu. Au final j’aurais acquis la version Pal seulement en 2005 dans un vide grenier. La version Us a été trouvée par hasard aussi dans un vide grenier quelques années plus tôt… dans un état neuf. La version Jap a été acquise très fraichement sur Ebay

La grosse surprise aura été le troisième épisode sur Nes : long, choix des parcours, plusieurs personnages jouables, ost magnifique (merci l’astuce pour avoir accès au sound test)... mon épisode préféré à ce jour. Acheté le mois de sa sortie (merci Player One).

L'épisode Megadrive m'aura agréablement surpris avec son ambiance, ses graphismes moins "carré" et son voyage en Europe. Pour la blague n'arrivant pas à trouver la version Pal je m'étais "rabattu" sur une version Us neuve en 2005...

Par hasard en 97, je suis tombé sur Vampire's Kiss en occasion, à une époque ou je jouais beaucoup sur Saturn... A ce jour j'ai toujours un avis très mitigé sur cet épisode (du moins en 50htz). Le premier épisode que je n'ai pas vraiment apprécié (le deuxième fut le "Legend" sur Gameboy que j’avais revendu par colère). La version Jap a été acheté via Ebay bien plus tard.

En 98, avec mon premier salaire... ce fut l’achat de la Ps1 en occasion avec Symphony of the Night... sans carte mémoire. J'ai recommencé une dizaine de fois l'intro avant de courir m'en acheté une.
J’y ai joué en parallèle de FF7… tout bonnement mes meilleurs souvenirs sur cette console.

Au début des années 2000, après l’avoir trouvé dans un vide grenier, j'ai enfin pu jouer au premier épisode sur Nes avec une certaine nostalgie.

Le premier épisode Gba fut une bonne surprise puis rapidement une déception... à cause de l'écran de la console. Un jour il faudra que j'y rejoue avec le confort du rétro éclairage.

Castlevania Chronicles fut acheté le jour de sa sortie en magasin. Ce fut un moment de "détente" entre mes révisions et le mémoire à terminer. J’ai adoré ce retour très arcade !

Les deux épisodes qui ont suivi sur Gba ont malheureusement suivi le destin du premier. A découvrir donc.

Lorsque ma chérie m'a offert la Ds Lite, j'ai aussi eu Dawn of the Sorrow en cadeau... j'ai adoré.
Tout comme Portrait of Ruin en version Us quelques temps après... que j'ai encore plus apprécié en le redécouvrant il y a quelques mois dans sa version Pal.
Order of Ecclesia est toujours à faire.

The Dracula X Chronicles est le jeu qui m'aura fait acheter une Psp... avec la version PERFECT de SOTN incluse (tout comme Rondo). La compilation obligatoire de cette console.

Les versions Ps2 me sont totalement inconnues pour le moment.

Pour finir je me suis acheté le spin off Kid Dracula en cartouche seule en 95 puis l'ai trouvé en version complète dans un magasin sur Rennes perdu entre un jeu "Schtroumpfs" et un "Pokemon" dans une vitrine il y a 7 ans …

Image


Megaman :


Mon premier contact avec l’univers du « Blue Bomber » date du Joystick n°14 (mars 1991) avec les plans et la solution complète du deuxième épisode. J’ai feuilleté un nombre de fois en imaginant une conversion sur notre Gameboy fraichement acquise durant le Noël dernier.

Plus concrètement, ce fut quelques semaines plus tard lorsque j’ai pu jouer à cet épisode chez le copain qui m’a fait découvrir la Nes. Cette liberté de choix de niveau et l’utilisation des différentes armes étaient pour moi une vraie nouveauté.

Micromania faisait la publicité d’un Megaman qui allait sortir sur Gameboy. Ma mère avait donc passé commande via un bon que l’on trouvait dans les magazines. Mais malheureusement, il ne fut pas disponible.

C’est bien plus tard à la fin des vacances scolaires que j’ai eu une surprise de taille au retour des courses de ma mère avec mon petit frère. Ils m’avaient ramené Rockman World de Carrefour (et Akumajo 2 pour mon frère). Et oui, nous avions la chance d’avoir un Carrefour qui faisait de l’import.

Exceptionnel… c’est le terme que j’utilise encore pour cet épisode aujourd’hui.
Tout y était : les musiques excellentes, graphismes au top, jouabilité parfaite. Au début du jeu il n’y a que 4 niveaux à sélectionner (contre 8 généralement sur Nes) mais « la chambre » des boss de la forteresse comprenait 4 autres personnages à combattre du deuxième épisode dont un « man » inédit : Enker (qui a la classe absolue). Après 3 jours, le jeu était terminé. Mais tellement bon comme il est, je l’avais fait dans tous les sens pour récupérer la totalité des password.

C’est donc cet épisode qui m’a définitivement contaminé à la fièvre Megaman.

Mes épisodes préférés :
-le troisième sur Nes (pour ne pas dire exaequo avec le deuxième). Long, un peu plus difficile, pas mal de nouveauté, très bonne ost, et il était annonciateur de la fin d'une trilogie.
-Megaman X sur Super Nintendo : la perfection.
-Le 7e pour ses surprises.
-et bien évidemment le premier sur Gameboy.

Ma déception : le deuxième épisode sur Gameboy.
Malgré l’apparition de Rush et de la glissade, il reste le plus mauvais épisode de la série sur ce support pour de multiples raisons :
- musiques inédites mais peu inspirées
- la gravité du héro totalement différente des autres épisodes.
- le « man » exclusif au design de faignant et nul.
- le boss final qui est une pure blague dans son apparence.
Cela ne m’a pas empêché d’y jouer non plus, mais terminer un jeu en deux heures qui a couté aussi cher chez Jouet Club.

Je ne parlerai pas des épisodes sur Ps2 pour le moment qui ont été trouvé sans vraiment les chercher :whistl: .

Les grands absents (mais je ne désespère pas :whistl: ) :

- le sixième épisode sur Nes Us.
- la conversion des trois premiers épisodes sur Megadrive (avec la partie exclusive).
- le troisième de la saga "Zero" sur Gba.
- la version française du premier "ZX" sur Ds.
- la troisième "X"sur Ps1.
- le quatrième "X"sur Saturn.


Image


Batman :


Etant en plein dans le dessin animé des année 90 en ce moment, j’ai eu envi de vous présenter mon petite série de jeu Batman.

Mon aventure en compagnie du chevalier noir commença en fin 90 avec l’épisode Gx4000 qui était jouable au rayon informatique de Carrefour. Pendant que tous le monde faisaient la queue pour jouer à Super Mario Bros 2, j’y jouais tranquillement… pas longtemps je l’avoue. Mais je trouve que cette version possède un vrai charme.

C’est réellement en 1991, lors de la lecture du hors Série Joystick qui compilait tous les tests de jeux sur console parus dans le mensuel qui me donnera envie de jouer aux versions Nes et surtout Gameboy.

J’ai eu l’épisode Gameboy en version US durant ce même été.
Malgré un sprite du héro aussi rikiki que celui de Super Mario Land, on se retrouve avec un excellent jeu plateforme/tir.
Du très bon Sunsoft de la belle époque : jouabilité parfaite, beaucoup d’armes et d’options, ost gothique de malade (avec sound test caché), séquence de shoot’em up, difficulté plus qu’honorable (le dernier niveau au scrolling automatique). On a même droit à un petit effet de rotation à l’écran titre.

L’année suivante, chez mon meilleur ami de l’époque, ce fut au tour l’épisode Nes. On y a passé pas mal d’heures ensemble.
Quand il me le prêta enfin, je l’ai terminé jusqu’à plus soif. Tous les challenges imaginables me permettaient de renouveler l’intérêt : ne pas perdre de continu, ne pas utiliser les armes secondaire (même contre les boss).
Les graphismes sombres et détaillés retranscrivent parfaitement l’ambiance de l’univers « Batman ». C’est surtout le fameux saut contre les parois qui rendra ce jeu légendaire.

Toujours en 1992, Return Of The Joker sur Gameboy passa la vitesse supérieure : Personnage énorme à l’écran, présence du saut contre les parois et le grappin, effets en tous genres qui montrent ce que la Gameboy a dans le ventre (distorsion du niveau 1, scrolling parallaxe du niveau avec le train).
Même si l’ost est un peu moins bonne que le premier épisode, il y a des thèmes qui restent inoubliables : le combat final et celui du train.
La jouabilité pêchera quand même par le fait que le personnage glisse avant de stopper. Mais une fois maitrisé et malgré la grande difficulté du jeu, on y prend un véritable plaisir.

1993, je possède enfin ma Super Nintendo et je découvre Batman Return de Konami en version jap loué via le vidéo club de quartier. Je me suis pris une claque auditive. Le rendu des compositions de Dany Elfman (et inspirations) sont tout simplement saisissantes.
Le jeu n’est qu’un banal beat’em all, mais excellent. Malgré qu’il ne soit pas jouable à deux comme un certain Final Fight, il l’enterre littéralement.
L’ambiance gothique est parfaitement retranscrite. De plus beaucoup de détails du film apparaissent dans le jeu : l’utilisation du grappin pour assommer le boss du premier niveau avec le mur arraché, attraper deux ennemis à la fois et ainsi les frapper l’un contre l’autre, ou même les balancer dans l’arrière plan contre des objets du décore destructibles.
On sent que les développeurs se sont fait plaisir.

Puis en 1994, toujours grâce à la location, j’ai pu jouer à l’adaptation de la série animé encore édité par Konami. Il me semble que ce fut la version US.
On revient sur un jeu de plateforme et… beat’em up à la fois. Chaque niveau est présenté comme un épisode indépendant avec ses propres caractéristiques et méchant de la série : fête foraine, labyrinthe, course poursuite à la micromachine (complètement raté, il s’agit du seul gros point noir du jeu).
Les effets spéciaux sont impressionnants grâce au mode 7 : la rotation des rails lors du combat contre le Joker, les rotation des couloir du niveau de The Riddle , le zeppelin tapant contre les building en arrière plan grâce au zoom.
Je ne parlerai pas de l’ost qui est tout bonnement inspiré du dessin animé et donc juste géniale.

Beaucoup plus tard grâce à l’émulation j’ai découvert la version Megadrive tirée de l’animé qui est un Run and Gun frénétique. Très difficile et addictif. Ce fut une grande découverte. Les effets de rotations et d’animation montrent que la Megadrive et la véritable rivale de la Super Nintendo techniquement parlant.
L’ost se situe entre techno et house hardcore à certain moment, avec des morceaux très bons.
En plus il est jouable à deux. Un très grand jeu.

Je n’ai pas encore eu l’occasion d’essayer les versions « Return » sur les consoles de Sega et j’ai un lointain souvenir de quelques parties du premier épisode sur Megadrive.

Batman Return sur Nes est un bon petit beat’em up avec le même moteur que TMHT 2 sur la même console trouvé et joué tardivement.

Et Return of the Joker sur Nes est un genre de Run and Gun avec un avec un sprite gigantesque est des effets de parallaxes impressionnant. Le jeu étant trop cher à sa sortie (549 frs), je ne l’ai eu que très récemment. Très court et trop facile. Je l’ai terminé une après l’avoir commencé.

L’épisode Gameboy de Konami aussi inspiré du dessin animé des 90 est dans la ligné des jeux de plateforme de l’éditeur de la même époque : bien réalisé et difficile. Je m’y replongerai prochainement.

Volontairement je ne possède aucun jeu inspiré de Forever et autre jeux post-16 bits.

Il me reste encore quelques versions à trouver pour compléter ce set : la version fah du premier et l’épisode de Konami sur Gameboy, ainsi que Return of Joker en version jap sur la même console.

Allez, je retourne regarder un épisode du dessin animé.

Image



Teenage Mutant Ninja (Hero) Turtles :


Encore une série éditée de main de maitre par Konami : il n’y a rien à jeter.

Repartons durant la deuxième semaine de décembre 1990 dans un magasin Continent (l’achat gagnant).
Deux bornes Gameboy et quelques téléviseurs de branchés permettaient de s’essayer à quelques jeux. Après avoir touché la Gameboy en mode deux joueurs à Tetris, avec mon pote de l’époque, nous nous sommes jetés sur la Nes pour jouer aux Tortues Ninja.
Ce fut « the first contact » sur la franchise. Heureusement que je ne me suis pas arrêté sur cette fois là, car sinon j’aurai détesté ce jeu à jamais. Le joueurs précédent avait laissé sa partie en cour avec l’impossibilité de relancer la le jeu à zéro. Le niveau en question était celui du barrage. Ce fut la capitulation directe !!!

Quelques mois plus tard et de nombreux samedi après-midi chez le pote, nous avons passé du temps et nos nerfs sur ce jeu en ne passant pas le niveau 3. Heureusement que je ne me suis pas arrêté sur cette fois là, car sinon j’aurai détesté ce jeu à jamais.

Puis notre sauveur… le premier numéro de Nintendo Player arriva.
Nous réussissions tout de même à entrer dans ce fichu Technodrome avec une telle souffrance et les mains tremblotantes. Malgré les plans du magazine, nous n’arrivions pas jusqu’à Schredder… à cause du célèbre couloir de la mort. Heureusement que je ne me suis pas arrêté sur cette fois là, car sinon j’aurai détesté ce jeu à jamais.

En 1991, nous avions eu la chance de recevoir la Nes Turtles Pack pour Noël. Le jeu n’est pas sorti de sa boite avant 3 ou 4 mois, tellement, je ne voulais plus en entendre parler.
Puis un jour, je me suis remis dessus. Il m’aura fallu encore quelques crises de nerfs, des jeté de manette, de la patience et surtout deux découvertes indispensables dans ce jeu : le saut à faible pression pour la précision au pixel près et les bugs d’allé/retour qui provoquait la disparition des ennemis sur les bord de l’écran. L’ultime couloir avant Schredder connu pour être le passage impossible était devenu seulement difficile à passer.
Enfin, le big boss était en face de moi, prêt à en découdre pour un combat mortel… de moins de 10 secondes et une fin digne de l’époque, c'est-à-dire décevante. Heureusement que je ne me suis pas arrêté sur cette fois là, car sinon j’aurai détesté ce jeu à jamais.

Le sadomaso que je suis a retenté une fois de plus quelques jours après cette prouesse (pour l’époque, cela en était vraiment une) avec une aisance déconcertante… et cette fois là, je me suis rendu compte que j’ai toujours aimé ce jeu pour ces défauts, sa difficulté, sa bande son répétitive… et sa technicité cachée.

Encore aujourd’hui, je garde une cartouche de ce jeu sur le magnétoscope prête à être dégainée tel un film dont je ne me lasse pas.
Heureusement que je ne me suis pas arrêté sur cette fois là, car sinon je ne t’aurai jamais aimé.


Sinon mon premier vrai jeu Turtles à moi, fut Fall Of The Foot Clan et par la même occasion, mon premier jeu import commandé en 1991 en vpc chez Micromania via un bon découpé dans le numéro 5 de Player One (mon premier magazine de jeu vidéo). Chose amusante : une étiquette avec mon nom est collée derrière la boite.
Il s’agit d’un bon jeu d’action beat’em all avec des graphismes un peu dépouillés mais efficaces et doté d’une bonne ost (comme d’habitude chez Konami).

Fin 91, le deuxième épisode débarqua dans sa version japonaise chez Carrefour. On reprend les mêmes et on oubli totalement le premier épisode (mis à part le genre).
Graphismes hyper détaillés, jeu quatre fois plus long, des niveaux à la Gradius/Parodius (défilement verticale infini), de nouveaux ennemis tel que les hommes « cailloux », l’ost de fou avec des effets d’échos… et même l’intégration de voix digitalisées. Si l’on fait abstraction des tortues qui sont représenté étrangement, il s’agit de l’un des meilleurs épisodes de la série.
Mention spéciale pour le boss final qui est… :shock:

1992, ma grand-mère m’offrira The Arcade Game sur Nes. Ce deuxième épisode qui est en fait l’adaptation du jeu de la borne d’arcade. Plutôt joli, il s’agit d’un beat’em all classique et efficace. Trop facile à cause du coup spécial illimité. Les boss peuvent paraitre un peu long à battre mais la plupart des ennemis sont présents. Il manque juste la tortue mécanique. A noter qu’à l’instar de Return of The Joker, cette cartouche était vendue à sa sortie au prix de 550 Frs :facepalm: .

Turtles in Time fut découvert chez le pote durant un après-midi, le temps qu’il faut pour terminer le jeu. C’est bien plus tard que j’apprécierai le jeu à sa juste valeur, quand je l’aurai acheté en loose le jour J-1 de la sortie de Metroid Prime (qui était mon achat initial :mrgreen: ).
Excellent défouloir, il en est même meilleurs que sa version originale : plus de niveaux, utilisation du mode 7, gravité des sauts plus cohérente et un mode vs dispensable.

1994 : Quel fut la surprise de découvrir les premières images de Tournament Fighters sur Snes dans Télévisator 2 (ainsi que celles de Megaman X :whistl: ). Un véritable Street Fighter like. Maniable, bon casting, un vrai mode story, boss déblocable, furies, tous les ingrédients sont présents. Même si le jeu à quelques censures sur Aska et le niveau de The Rat King, il est pour moi un des meilleurs vs sur cette console.

Cette même année, j’ai aussi découvert Hyperstone Heist durant l’été avec plein d’autres titres Megadrive. Un copain m’avait prêté sa console pendant deux mois. Malgré les voix digitalisées moyennes, le jeu est excellent. Niveaux et histoire différents de la version Snes.

1995 : le troisième épisode sur Gameboy, Radical Rescue, fut trouvé en occasion en version française. Le déroulement du jeu rappelle étrangement le premier épisode de la Nes. Il n’y a qu’un seul niveau tel un Metroid et une seule Michelangelo est disponible au début de l’aventure qui ira à la rescousse des 3 tortues. Chaque héros aur ses propre caractériqtique et pouvoir pour avancé dans le jeu. Clairement, il est très dur. Surtout vers la fin lors de la rencontre de tous les boss et Schredder qui est juste ultra hard. Je l’ai fini à l’époque puis revendu car je ne l’avis moins apprécié que les deux premiers épisodes. Aujourd’hui, je regrette bien cette décision car avec du recule, ce jeu est vraiment très bon :facepalm: .

Après les années 2000, j’ai pu par chance me procurer Hyperstone Heist en vide grenier et Tournament Fighter sur Ebay, tout comme les épisodes 1 et 3 de la Gameboy.
Turles in Time a été trouvé au fameux Cash de Limoges avec une grosse erreur de prix en 2010, ce fut l’affaire de l’année (voir de la décennie) :D .
Manhattan Project vient de Ebay Us en enchère un mois avant l’explosion des tarifs en 2013. Je n’y ai pas beaucoup joué et n’ai pas pu aller jusqu’à la fin pour le moment. Il reprend la qualité graphique du deuxième épisode avec une difficulté un peu plus importante.
Fall of the Foot Clan (fah), Back from the Sewers (Us) et Mutant Warriors (Jap) viennent de Ebay entre 2014 et 2015.

Image

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 24 Jan 2016, 04:07
par Acerbatus
J'adore ce topic de collec qui montr les objectifs que je veux atteindre dans ma "ludotheque" :fuckyou:

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 24 Jan 2016, 04:11
par Gr1cheux
Woaw ça fait rêver tout ça ! :mrgreen:

J'ai le même genre de ressenti sur Metroid Hunters, je retrouve pas ce qui faut comme les autres de la série. J'essaie de le finir, mais je le trouve inintéressant.

Y a eu un paquet de Megaman aussi ! :roll:
Faudra que je fasse les épisodes SNES un jour ! :whistl:

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 24 Jan 2016, 04:17
par Acerbatus
@Gr1ncheux :Tu aimerais surement les Megaman X :whistl:

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 24 Jan 2016, 08:37
par Gunpei
@Acer : je te souhaite d'y arriver malgré les prix vraiment abusé aujourd'hui. Mais on est jamais à l'abri de bonne surprise non plus. Par exemple pour Akumajo Dracula, Aria of Sorrow et Portrait of Ruin en français qui ont été récupéré en 2015 pour des tarif plus que correct :wink: .

@Gr1ncheux : comme dit Acer, Megaman X est un jeu qui devrait te plaire :wink: .
Sinon si tu en voit la fin, tu me diras ce que tu penses de Metroid Hunters. Je n'ai pu aller plus loin que la deuxième planète :whistl: .

Avant de faire la photo, je n'imaginais pas d'en avoir autant de jeu Megaman :whistl: . J'ai d'ailleurs eu un peu de mal à tout faire tenir sur la même image, même sur la pointe des pieds sur un tabouret :mrgreen: .
Et encore je ne veux pas entendre parler des "Battle Network" qui allongeraient la liste.

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 24 Jan 2016, 11:13
par BadTaste
Oh mon dieu ! Tous ces Megaman ! :god:

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 24 Jan 2016, 11:15
par gentux
Le Megaman ZX en français ? Il n'est pas sorti uniquement en version Européenne multilingue ?

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 24 Jan 2016, 11:22
par reimmstein
La vache ce nombre de Megaman :lol: Impressionnantes séries !

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 24 Jan 2016, 12:47
par ledenezvert
Polop !!

:god: :god: :god: :god: :god: :god: :god: :god: :god:

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 24 Jan 2016, 18:51
par Gr1cheux
@Gunpei, pas de souci, je le finirais un jour le Hunters ! :mrgreen:

Sinon il manque un épisode NES de Megaman non ? Le 6 ?

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 24 Jan 2016, 18:54
par Julyan
Ca c'est de la collection. Félicitation d'avoir rassemblé de si belles pièces. Il y a des titres qui font rêvés.

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 24 Jan 2016, 19:32
par Old59
Impressionnant ! :shock:

Je peut rien dire d'autres :mrgreen:

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 24 Jan 2016, 19:46
par ocanom39
Tres belle collection :20-20:

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 25 Jan 2016, 00:33
par Gunpei
Merci à vous :wink: .
Il ne faut oublier que cette collection a commencé il y a plus de 25 ans maintenant :imold: .

@Gr1ncheux : c'est bien ça, le sixième épisode en version Us... mais je me suis réveillé bien trop tard pour me l'acheter. En fait je le cherche sans la notice car je l'a possède déjà.

@Gentux : oui, tu as raison, il est sorti en multilangue. Mais comme pour la série des Zero, je le cherche avec la boite et notice incluant le français. Surtout pas de version espagnole.

Re: Ma loi des séries !!!

MessagePosté: 25 Jan 2016, 10:24
par rezga55
Wow oO tu nous avais caché cette série Megaman, ça envoi de la bûchette dis donc :D.

C'est moche le ZX en FR sur DS je l'ai choppé en brocante et revendu, mais je crois que tu n'étais pas encore sur le forum à l'époque !