Discussions autour du cinéma, de la télé ou de la musique
#275843 par MegaEye
29 Jan 2015, 09:02
Into the Wild
Fight Club
Danse avec les loups
Valse avec Bachir
Interstellar
Le Dictateur
Black Swan
Cuisine et Dépendances

Pas un top 10, mais c'est ce qu'il me vient de bon matin :)
#276394 par rezga55
01 Fév 2015, 20:38
sympatoche comme liste :)
#276400 par metlen007
01 Fév 2015, 20:57
Moi sa serais

merlin l'embrancheur
Gilda recto verso
Nikeur née
les miches de la boulangere
les gardienne de l'analxie
Gicle sur un toit brulant
Harry ploteur et la prisonniere du kazastan
Very bad nique
Il faut branler le sergent ryan
Blanche fesse et les 7 mains
#293281 par Mario86
25 Mai 2015, 22:41
Alors, je mets souvent Titanic dans mes films favoris, et je dirais même qu'il est dans mon top 3 de tous les temps. J'ai eu l'occasion de le revisionner récemment et de le faire découvrir notamment à deux amies proches dont je voulais absolument connaître le ressenti, et vivre cette expérience avec elles. Je vais me lancer ici dans une review, que je ne sais pas trop où mettre, que j'intitulerai sobrement "Pourquoi Titanic est la plus belle histoire d'amour que je connaisse au monde ?"

Tout a été dit sur ce film. Absolument tout. De son ambition pharaonique qui aurait pu ruiner James Cameron, aux tollés sur le fait que ce putain de bateau n'a jamais été sur l'eau, au fait qu'on sait tous comment ça se finit sans même l'avoir vu. Je préviens, je vais spoiler quand même.

Être fan de ce film, c'est passer pour un romantique un peu (trop) fleur bleue qui sait se contenter d'une histoire d'amour convenue et cliché au possible, fort justement considéré comme un Romeo & Juliet des temps modernes. C'est savoir s'émouvoir de choses terriblement romancées, peut-être mièvres, c'est tout simplement croire en l'amour. C'est trouver que "My Heart Will Go On" est une des plus belles chansons d'amour de tous les temps, alors qu'on fait difficilement "pire" que Céline Dion dans ce domaine. Tout est fait pour qu'on craque à la fin tellement la destinée de ce couple est tragique et injuste. Aimer Titanic et lâcher son flot de larmes au terme des 194 minutes mi-drame mi-catastrophe que nous inflige Cameron, c'est tomber dans le piège qu'il a tendu.

Enfin, tout ça, c'est ce qu'on essaie de nous faire croire pour qu'on culpabilise. Sauf qu'il n'y a aucun mal à apprécier ce genre d'œuvre. En fait, j'éprouve même une grande fierté à aduler ce film. Parce que oui, c'est un de mes 3 films préférés, c'est juste trop évident.

On parle d'un film que j'ai vu 6 fois et qui me fait pleurer quasiment encore plus à chaque visionnage.

Image


Je suis une personne douée de sensibilité et qui croit en l'amour et en la capacité de l'être humain de rencontrer un jour ce qu'on appelle communément en anglais son/sa "special someone" — un concept dont je n'ai pris conscience qu'aux alentours de mon quart de siècle, et auquel je suis très, très attaché. Le problème est que s'il est "courant" de tomber sur cette personne d'exception qui nous fait chavirer le cœur, frémir de tout notre corps, et sacrifier absolument n'importe quoi, il est terriblement et injustement rare d'être aux yeux de cette personne ce qu'elle représente pour nous. Ce que Titanic montre finalement pas mal, alors que beaucoup de gens ne l'ont pas vraiment remarqué. Jack Dawson (Leonardo di Caprio) n'est pas aussi amoureux de Rose DeWitt Butaker (Kate Winslet) que celle-ci ne l'est de lui, malgré tout ce qu'on pourrait croire. Il a un évident coup de cœur physique pour elle lorsqu'il la voit s'avancer sur le pont de la première classe pour la première fois, et que la beauté exceptionnelle de cette jeune rousse lui fait perdre conscience de tout ce qui existe autour. Il la sauve ensuite d'un suicide dont personne d'autre n'aurait eu conscience, et l'invite dans son monde à lui, avec pour amibition principale de la sauver.

Rose, elle, est amoureuse dès le premier regard sans s'en rendre compte. C'est ce genre de chose qu'on réalise parfois longtemps après. Elle le synthétise merveilleusement bien d'un "I just realized I already knew" lorsque Jack lui demande comment elle a su qu'il n'était pas l'auteur du vol dont on l'accusait. Elle réalise qu'elle a toujours su, dès le premier instant, ce qu'il représentait pour elle. Qu'elle a eu le coup de foudre le plus déraisonnable de son existence, qui allait chambouler celle-ci à tout jamais, et qu'elle allait faire n'importe quoi pour lui, quitte à renier un nom et une destinée certes richement assurées mais tant opposées à ses véritables aspirations. Et que Jack lui avait fait prendre conscience de tout ça. Au final, sa passion dévorante et sa volonté de vivre quelque chose de fort se traduisent par quelques scènes clé, qui sont celles qui me touchent à chaque fois sans que je ne puisse leur résister. Je vais donc les dévoiler ici, avec masse de spoilers évidemment.

Je souhaite juste revenir avant sur mon identification aux personnages du film. Je suis d'une certaine façon moi-même amoureux du personnage qu'incarne la Kate Winslet rousse de 21 ans, et l'assume très bien. Parce qu'elle est une des plus belles femmes que mon regard d'homme ait eu la chance de voir, même si ce n'était que sur un écran. Peut-être même la plus belle tant elle incarne à mes yeux un canon de beauté intemporel, bien que pas mal calqué sur ceux du début du XXè siècle (avec notamment ses légères formes et son visage un peu joufflu, et ses bouclettes comme on n'en fait plus de telles). Ça joue peut-être pas mal. Mais là où c'est très fort, c'est que plus je regarde ce film, plus mon immersion se fait dans sa peau à elle. Je ne m'identifie quasiment jamais à Jack, mais toujours à Rose.



Oui, c'est peut-être la scène la plus connue du film. Mais c'est la première réellement très, très forte dans cette perspective. Rose rejoint Jack malgré l'interdiction qui lui a été faite de le revoir, et la triste promesse qu'elle lui avait elle-même faite en ce sens. Son choix est clairement fait, et tant pis si cela doit précipiter un destin tragique. "Make it count", s'étaient-ils dit la veille. La vie est bien trop courte pour ne pas foncer vers une personne qui a tant fait pour soi et qui nous a tant retourné le cœur, et voir ce que ça peut donner. Rose s'envole aux côtés de Jack et vit peut-être enfin le bonheur pour la première fois de son existence. Devant eux, le soleil se couche pour la dernière fois devant le Titanic, la nuit est à eux, pour eux, leur passion va s'y accomplir, mais au pire prix que l'on puisse payer. Et sans même le savoir, on sait que ça va mal finir, même la première fois. Je ne retiens généralement pas de larmes ici vu que cette séquence a des allures de fin en soi amplement méritée et magnifique, mais dont on sait qu'elle provoque peut-être, tel un effet papillon morbide, la catastrophe qui va s'ensuivre, et sceller le destin de cette romance aussi éphémère que sublime.



Pas forcément le passage le plus culte du film, mais assurément le mien. Celui qui fera mouche n'importe quand avec moi, peu importe le contexte, j'en pleurerai systématiquement de façon totalement insurmontable. Je trouve tout ce concept entier fascinant de beauté : s'éloigner de l'être aimé, de façon irrémédiable, avec la crainte de ne jamais le revoir, et au dernier moment, cette ampoule qui s'allume dans la tête. Cette volonté de revenir vers son âme sœur même si c'est de la folie, que c'est stupide… cet hymne à l'inconscience, à l'amour tout simplement — l'amour n'est-il pas la plus belle forme d'inconscience au monde ? Rose incarne ici la femme la plus amoureuse qu'il m'ait été donné devoir, et surtout, elle joue ce rôle à la perfection. Oui, je sais, ça se devine que je suis en quelque sorte moi aussi complètement sous son charme ; mais c'est une actrice d'exception ici car son regard est véritablement celui d'une amoureuse éperdue se fichant totalement de donner du sens à ses actes. J'en ai vu des films avec des scènes et des regards censés traduire des sentiments. Mais les yeux de Rose ici sont complètement incroyables, je n'ai jamais vu ni revu quoi que ce soit de tel dans les yeux d'une actrice de cinéma. Je suis convaincu qu'on tient ici le regard le plus profondément amoureux et sincère jamais vu dans une œuvre de fiction, et qu'on ne peut pas faire plus fort. Tout homme au monde doit rêver d'être un jour aimé aussi fort par une femme que Rose aime Jack. Ce dernier n'a jamais vraiment conscience du privilège incroyable dont il jouit, et c'est peut-être ça qui le perdra d'une certaine façon. Il voulait tout faire pour la sauver, mais pas forcément sauver leur amour.



Dois-je vraiment me justifier ici ? Ils ont tout tenté pour s'en sortir. L'un d'eux a dû se sacrifier. Rose ne peut que tenir une promesse pour l'éternité à un homme qu'elle ne reverra jamais et dont elle ne gardera aucun autre souvenir qu'une image en tête, celle de celui qui lui a fait découvrir qui elle était vraiment. Et c'est là qu'on réalise que Jack n'a, pas à un seul instant depuis leur rencontre, dit "I love you" à Rose (qui, elle, ne s'en est pas privée). Rose a tout fait et tout sacrifié pour sauver quelque chose qui n'a existé que quelques heures, n'existera plus jamais. Si toutefois cela a vraiment existé et n'était pas à sens unique, l'amour réellement profond de Jack restant à prouver à mes yeux. Il emporte avec lui ce secret pour l'éternité mais aura eu l'immense mérite de faire de Rose une femme magnifique et unique en son genre. Sa destinée était de se retrouver sur ce bateau par miracle et de transformer l'existence de Rose, mais pas de la partager avec elle. Reste que cette dernière s'appropriera alors la seule et unique chose qu'elle puisse posséder de lui : son nom. Et c'est le coup de grâce final qu'elle me porte à l'instant où elle choisit d'être appelée "Rose Dawson" une fois rescapée et arrivée à bon port. C'est juste trop, trop beau.



Voilà, c'est fini. Dans un sommeil interprété majoritairement comme celui où elle s'éteint pour toujours, la vieille Rose rêve sans doute une dernière fois du Titanic paré de son habit de lumière, et de toutes ses âmes perdues rassemblées dans le grand escalier, Jack en tête, l'attendant pour un ultime baiser. Comme le souvenir de ce qu'elle a peut-être connu de plus beau dans sa vie, elle qui a eu cette chance immense d'être folle amoureuse de quelqu'un qui a su le lui rendre, à sa manière un peu spéciale et surtout tragique certes. Mais elle a vécu ça, ce que si peu de gens ont l'opportunité d'expérimenter un jour. Et cette scène finale arrive à me faire oublier le goût d'inachevé de la précédente, car je reste persuadé qu'elle aurait dû sauter avec le collier pour rejoindre Jack dans l'océan, 84 ans après certes, pour enfin reposer pour l'éternité à côté de l'homme qui l'a faite (sur)vivre.

Bon, voilà, j'en ai (quasiment) fini. Inutile de préciser que, pour rester dans le sujet, j'ai pleuré durant les quasiment deux heures de rédaction de ce message.

Aimer Titanic et pleurer à chaque fois qu'on le visionne, ce n'est rien d'autre que d'être doté d'un cœur et de croire en l'amour. Et de se sentir proche des vertus exceptionnelles dont est pourvue Rose. Aimer comme elle le fait n'est pas donné à tout le monde, on n'a pas tous la chance de faire un jour LA rencontre de sa vie, et d'être prêt à lâcher n'importe quoi pour passer quelques instants de plus avec cette personne qui chamboule notre cœur.

Combien de gens ont aimé quelqu'un aussi fort que Rose aimait Jack ? Beaucoup, mais pas autant qu'on ne le croit.
Combien de gens ont eu un jour la chance d'être aimés aussi fort par quelqu'un que Rose aimait Jack ? Beaucoup trop peu.


Vous allez me dire que la réponse aux deux questions devrait être identique, j'ai envie de dire "pas tant que ça". Être aimé aussi fort, c'est surtout le vivre. Aimer aussi fort, malheureusement, ce n'est pas forcément la même chose.

Et quand on aime quelqu'un aussi fort et que le destin vous convainc que c'est cette personne et aucune autre… il ne faut jamais la lâcher. Jamais. Tant pis si l'on doit s'y perdre. Rien n'est plus fort à vivre et à ressentir que ça. En cela, Titanic constitua une formidable leçon de vie, et m'a vraiment fait prendre définitivement conscience de quels étaient la valeur et le sens que j'accordais aux sentiments amoureux.

Je crois toujours en l'amour et plus que jamais, même si rien au monde ne fait plus pleurer.
#293306 par rezga55
26 Mai 2015, 09:23
Je me sens moins seul Mario :D merci, Titanic fait aussi partie pour moi des meilleurs films du monde, même si je ne suis pas forcément d'accord avec toi...

tout d'abord je n'ai jamais pleurer pour Titanic et je dois l'avoir vu des dizaines de fois (avec Matrix et la Haine je pense que c'est le film que j'ai vu le plus de fois), mais là ou je te rejoins c'est que le film rempli la liste des points pour en faire un film parfait :
- de très bons acteurs (même si c'est pour moi le plus mauvais film de Di Caprio)
- de l'humour
- de l'amour
- une belle musique (je supporte pas Celine non plus, mais il faut quand même avouer que cette musique et son envolée sur le "You're here, there's nothing I fear" reste dans la tête
- une magnifique réalisation, tant d'un point de vue effet spéciaux, photographie, montage, etc

Par contre le film que me fait chialer à chaque fois moi c'est La ligne verte ça loupe jamais :/

Si tu aimes les films sur l'amour Mario et le gros crush et surtout le genre de film qui te fout un peu le cafard... regard (500) days of Summer (VO obligatoire) je pense que ça devrait te plaire, mais aussi et sûrement te retourner le cerveau si tu es un sentimental comme moi ^^
#293311 par Gr1cheux
26 Mai 2015, 09:54
Woaw... :shock:


Je sais pas comment vous faites pour trouver autant a dire sur un film !

Pour moi c'est: soit j'aime, soit j'aime pas !


Je n'ai pas adorer Titanic, je ne saurais dire pourquoi il ne m'a pas plu. Mais c'est vrai que ça se laisse regarder. :mrgreen:
#293313 par rezga55
26 Mai 2015, 09:59
bah après tu es cinéphile ou tu l'es pas hein ^^ chacun considère le cinéma comme il le veut. La majorité des gens regardent des films et passe à autre chose, aucun mal la dedans, chacun son truc ^^
#293316 par Gr1cheux
26 Mai 2015, 10:05
C'est vrai que je ne fais jamais attention aux détails, ça doit se ressentir, mais je n'y fais pas gaffe c'est vrai.

Pis comme tu le dis je ne suis pas cinéphile. :?
#293323 par Mario86
26 Mai 2015, 11:42
C'est comme pour un jeu vidéo au final, quand tu adores écrire et faire parler ton ressenti, et que le médium traité te plaît… tu te lâches, et ça donne ce genre de chronique passionnée.
#293333 par Gr1cheux
26 Mai 2015, 12:59
C'est sur ! Mais c'est vrai que j'ai du mal a savoir si un film est bien ficelé ou pas.. :boulet2:

Bref, la n'est pas le sujet ! Désolé ! 8)
#293343 par ledenezvert
26 Mai 2015, 13:29
Mario86 a écrit:C'est comme pour un jeu vidéo au final, quand tu adores écrire et faire parler ton ressenti, et que le médium traité te plaît… tu te lâches, et ça donne ce genre de chronique passionnée.


Polop !!

Tiens, ça me rappelle quelqu'un :whistl:

En tout cas, c'est un bien chouette post sur Titanic que tu as écris là :clapclap:
#293359 par Jink
26 Mai 2015, 14:58
Ah Titanic .... :roll:

Une très belle histoire d'amour qui réussit à ne pas tomber dans le cliché ennuyeux du "gnangnan amoureux" (pardonnez le terme technique :mrgreen: ).

Ça fait un bon moment que je me dis qu'il faut que je le revois.

Je me rappelle des cinés qui avaient installé des petites palissades toutes les deux places de cinés pour permettre aux couples d'avoir un peu plus d'intimité durant le film ... :whistl:
Dernière édition par Jink le 26 Mai 2015, 15:09, édité 2 fois.
#293361 par tounedeus
26 Mai 2015, 15:05
Jink a écrit:Je me rappelle des cinés qui avaient installés des petites palissades toutes les deux places de cinés pour permettre aux couples d'avoir un peu plus d'intimité durant le film ... :whistl:


je vois le genre...
Image
#296415 par Jink
15 Juin 2015, 15:19
Je me suis revu Watchmen de Zack Snyder et il est définitivement dans mon top 10 ! :lovelove:
#296417 par rezga55
15 Juin 2015, 15:28
Jink a écrit:Je me suis revu Watchmen de Zack Snyder et il est définitivement dans mon top 10 ! :lovelove:

j'ai vraiment pas accroché :/

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités